Comment faire face à l’échec

L’échec on le craint. Pas étonnant qu’on essaye d’éviter quelque chose qui rime avec douleur, déni, mauvaise humeur, perte de confiance… Le mot a toujours eu une connotation péjorative, quasi condamnatoire. Pourtant les défaites ne sont pas insurmontables et on dit même que l’échec est la clé de la réussite. Voici quelques astuces pour retourner la situation.

Qu’est-ce que l’échec en réalité ? Nous n’avons pas tous la même définition.

Pour certains l’échec, c’est de ne pas être capable d’atteindre un idéal, de ne pas être aimé ou de ne pas aimer. Pour d’autres c’est de ne pas se sentir accompli dans son travail, ne pas se sentir utile. L’échec c’est aussi avoir l’impression de ne pas profiter suffisamment de la vie, de passer à côté de quelque chose. Vous l’aurez compris, c’est subjectif. Pour certains un fait n’aura aucune importance, alors que pour d’autres cela entraînera une réelle remise en question.

La plupart du temps ce qui nous affecte le plus quand nous échouons c’est le jugement qui est porté sur notre personne. Ce jugement peut venir des autres, mais aussi de nous-mêmes. Parce que nous nous décevons, et parce que cela ne correspond pas à l’image que nous souhaitons renvoyer de nous-mêmes.

“ Abraham Lincoln a échoué 23 fois aux élections, avant de devenir président des Etats Unis. Il aurait pu laisser tomber avant. ”

Au quotidien, ce qui me marque le plus, c’est qu’il me semble que la société a beaucoup trop associé la réussite et la définition du bonheur à un parcours scolaire parfait et une carrière « qui rapporte ». Beaucoup d’entre nous, placent au cœur de leur identité le travail et y jouent leur valeur. Mais est-ce que notre vie se résume juste à ça ?

Non je ne pense pas. Et heureusement les mentalités sont entrain de changer. Aujourd’hui je pense qu’il faut poser un regard différent sur nos défaites. Ressortir cet esprit d’analyse dont on nous a tant parlé et se demander pourquoi nous en sommes là. Parfois on n’ose pas se poser les bonnes questions par peur de souffrir.

Echec et courage c’est compatible ?

Beaucoup de personnes brillantes ont « échoué » et au lieu de baisser les bras, ils se sont dit que ça valait le coup de réessayer. Abraham Lincoln a échoué 23 fois aux élections, avant de devenir président des Etats Unis. Il aurait pu laisser tomber avant.

Au lieu de voir certains événements comme des simples échecs nous devrions les voir comme des résultats. Ce n’était peut être pas ceux que nous attendions, mais peut être qu’après coup cela a débouché sur des bonnes choses.

D’ailleurs en y réfléchissant… Si on se retrouve confronté à un échec, c’est qu’à un moment donné on a eu envie d’améliorer sa situation, on a eu le courage de prendre une décision. Le courage c’est une qualité non ?L’echec fait avancer. On apprend quelque chose de chaque expérience.

Pour mieux réagir face à l’echec

  • Le plus important: Ne pas le prendre comme quelque chose de négatif. Avoir une critique constructive
  • Soyez indulgent avec vous-même: Ça arrive à tout le monde d’échouer, vous n’êtes pas mauvais ou bon à rien.
  • Ne pas se lamenter. Bannir les « et si j’avais fait ci » Ce qui est fait est fait. Si vous pensez pouvoir faire mieux, Tentez à nouveau votre chance au lieu de ruminer et perdre votre temps.
  • Regarder son échec en face et l’analyser. Ne pas fuir. Cela peut être tentant de faire des voyages, trouver une addiction, un nouveau partenaire. Mais ce n’est jamais aussi efficace que de réfléchir et faire face au problème. Connaître quelles sont les causes et en tirer des leçons
  • Ne pas rester seul. S’entourer de ses amis et en parler
  • Prendre des résolutions immédiatement