Les parabens

 

 Depuis quelques temps les consommateurs se soucient un peu plus de la composition de produits qu’ils utilisent et les vignettes sans parabens envahissent les rayons. Des études tentent de montrer que les parabens sont cancérigènes, pourtant il y a quelques années auparavant les scientifiques ne juraient que par ce conservateur.
Les accusations sur cette molécule sont-elles fondées, faut-il s’en débarrasser ?

QUE SONT LES PARABENS?

On parle beaucoup d’eux, mais   peu de gens savent vraiment de quoi il s’agit. Les parabens sont une famille de conservateurs très fréquemment utilisée non seulement dans les produits cosmétiques, mais aussi les produits alimentaires et pharmaceutiques. Les parabens sont incorporés dans les produits, afin d’éviter le développement de bactéries et de champignons. Ils peuvent être d’origine synthétique ou naturelle, on peut retrouver du méthylparaben dans les mûres par exemple. Les quatre molécules plus utilisées sont le méthylparaben, l’ethylparaben, le butylparaben et le propylparaben.

Dans les années 2000 les parabens étaient présents dans plus de 80% des produits cosmétiques

Pour la petite histoire les parabens ont été utilisés pour remplacer les formaldéhydes, un autre conservateur qui s’est avéré nocif et que nous pouvons retrouver de nos jours dans les vernis à ongles. Les parabens ont des propriétés allergisantes, c’est pourquoi leur exploitation est réglementée par une directive européenne depuis 1976. La concentration maximale de chaque paraben dans un produit est limitée à 0,4% et la concentration totale de tous les parabens ne peut dépasser 0,8% de tous les ingrédients. Malheureusement cette concentration est rarement mentionnée dans les produits que nous consommons.

POURQUOI LEUR UTILISATION EST CONTROVERSÉE?

On accuse les parabens de:

  • Etre une substance allergisante.
  • Perturber le système endocrinien et augmenter particulièrement le risque du cancer du sein, en effet l’administration de parabens à forte dose entraîne un effet oestrogenique.
  • Accélérer le vieillissement de la peau

Alors que dans les années 2000 les parabens étaient présents dans plus de 80% des produits cosmétiques, 4 ans plus tard une étude critiquée par l’ensemble de la communauté scientifique établi un parallèle entre les parabens et le cancer du sein.
En 2014 une étude vient encore alimenter cette polémique en attestant que la présence de paraben chez les femmes enceintes affecterait les nourrissons et augmenterait le risque d’obésité chez ceux-ci. Le comité de l’Union Européenne, l’ASNN et l’EFSA démentent ces propos l’année d’après.

Aujourd’hui encore la conclusion de plusieurs études dément l’effet cancérogène des parabens, notamment parce qu’ils sont rapidement métabolisés et excrétés par notre organisme

Bref devant la contradiction de la communauté scientifique on ne sait plus démêler le vrai du faux, à croire qu’il y aurait un lobbying sur les parabens. J’en deduis que par précaution il faudrait se méfier de ce conservateur en attendant que des études plus poussées soient faites.

COMMENT CONSOMMER AUTREMENT?

Pour moi la meilleure solution reste de lire l’étiquette des produits et ne pas s’arrêter sur la mention sans parabens de l’emballage. Les conservateurs figurent souvent en bas de la liste des ingrédients.

Il faut rester sur ses gardes, d’une part parce que les mentions peuvent être trompeuses comme celle des produits « sans parabens ajoutés » qui indique que les fabricants n’ont pas rajouté de conservateurs, mais qui n’exclue pas que les ingrédients de base ne contiennent pas des parabens. Et d’autre part parce que certaines marques utilisent les noms scientifiques des parabens pour ne pas effrayer les consommateurs

Liste des noms scientifiques des parabens

Paraoxybenzoate de méthyle
Paraoxybenzoate d’éthyle
Paraoxybenzoate de propyle
Paraoxybenzoate d’isopropyle
Paraoxybenzoate de butyle
Paraoxybenzoate d’isobutyle

Enfin sachez que l’apellation sans parabens n’est pas forcément synonyme de produit sain. On ne connaît pas encore les substituts des parabens et même certains conservateurs naturels peuvent avoir des effets allergisants ou toxiques sur notre corps. Avant d’utiliser un nouveau produit testez-le toujours sur une petite partie de votre peau.

 

Cet article n’est pas une ordonnance et ne remplace pas un avis médical. Ce n’est qu’une interprétation de plusieurs sources sur un sujet d’actualité que je trouve intéressant. Le but est d’en apprendre plus aux lecteurs et si possible les pousser à faire davantage de recherches de leur coté

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.